transcriptions

Tablature – « San Ber’dino » (Frank Zappa)

le 27 septembre 2010 Par Alexis

Frank ZappaAhhhh Zappa. Si je devais emporter 5 albums sur une île déserte, Apostrophe ferait surement partie des élus et pour cause, il n’y a pas beaucoup de musique qui me procure une telle sensation. C’est bien simple je ne pense pas qu’un artiste puisse être plus COOL que Frank Zappa. A la fois compositeur, guitariste, chef d’orchestre, chanteur, satyriste, vidéaste, politicien, acteur de série TV (allez voir, ça vaut le coup !) , il laisse derrière lui une discographie monstrueuse, extrêmement exigeante et il est vrai un peu intimidante…

Si vous voulez découvrir l’univers de Zappa je vous recommande en premier lieu des albums live comme Make a Jazz Noise Here, The Best Band You Never Heard In Your Life, Roxy & Elsewhere ou encore Broadway The Hard Way. Ce sont de purs joyaux sonores desquels transpirent le talent à tous les étages. Et puis ce sont ses enregistrements live qui captent le mieux cette vibe indescriptible qui fait de Zappa un artiste à part et, c’est mon avis en tout cas, bien au dessus du lot.
Voilà vous avez compris je suis un fan inconditionnel, encore loin de connaître tout le travail du monsieur, mais définitivement conquis par ce que j’ai entendu jusque là.

C’est donc avec une certaine appréhension et beaucoup de respect que je me suis humblement attaqué à la transcription d’un morceau du vaste répertoire « zappaesque » : San Ber’dino. Cette chanson évoquerait par ailleurs le séjour de Zappa à la prison du comté de San Bernardino en Californie pour obscénité (!) au début des années 60.

La version sur laquelle je me suis basé pour la tablature est celle du DVD Baby Snakes. Un petit tour sur YouTube devrait vous permettre de retrouver le morceau sans trop de problèmes.

Au passage, je vous signale un compte Twitter francophone qui fourmille d’anecdotes et de liens sur Zappa et ses (nombreux) musiciens. Ça s’appelle @LePetitWazoo, en référence à l’album The Grand Wazoo. A découvrir !

Voici les fichiers à télécharger aux formats PDF, GP 4 et GP 5 (archive zip : environ 130 ko). Vous pouvez aussi cliquer sur la tablature ci-dessous. Vous commencez à avoir l’habitude non ?

tablature de San Berdino

Sincèrement Frank Zappa mériterait un blog à lui tout seul. Gageons que l’on en reparlera ici à coup sûr !

Je vous laisse avec une citation tirée de l’album Joe’s Garage : « Information is not knowledge. Knowledge is not wisdom. Wisdom is not truth. Truth is not beauty. Beauty is not love. Love is not music. Music is THE BEST ! ».

21 commentaires

  • Lilian dit :

    Alors là mon pote ! c’est pas pareil là !!
    Concernant ton entrée en matière, je suis d’accord avec toi. J’irais même plus loin Zappa, c’est pour la vie… Si je ne devais en garder qu’un, ce serait lui. Un maitre absolu, dans la pensée, dans la musique, dans l’esprit.
    D’ailleurs pour ceux qui seraient désireux de connaitre un peu plus cet Everest, je vous conseille fortement la bio écrite par Christophe Delbrouk, en 3 volumes. Tout y passe, l’homme, sa musique, ses musiciens, ses disques, ses chansons, tout y est. Une bible.
    Le seul problème avec Zappa, c’est que c’est comme un jardin, on a jamais fini alors qu’on voudrait tellement tout savoir…

    Bon je me suis enflammé là…. En tous cas, MERCI Alexis, de partager ce trésor et qui sait, de peut-être faire découvrir ce miracle à ceux qui ne le connaissent pas encore.

    Dieu est grand, mais…. Zappa l’est encore plus ! 😀

  • Alexis dit :

    Et bien quelle fougue Lilian ! On sent le passionné. Merci pour le lien vers le bouquin j’irais voir. Pour ma part j’ai vu qu’un autre livre en français écrit par Jean-Sébastien Marsan était sorti récemment. C’est apparemment un livre d’initiation à sa musique http://triptyque.qc.ca/argu/arguZappa.html je serais curieux de voir ce que ça donne…

    En tout cas je pense qu’une fois que l’on a accroché à Zappa, c’est pratiquement impossible de se lasser. C’est pour la vie comme tu dis ! Ça me rappelle une phrase de Mattias IA Eklundh qui disait, en bon fan absolu de Zappa qu’il est, « There is a Zappa tune for every mood ». C’est bien dit je trouve, et tellement vrai !

  • Lilian dit :

    😉 Effectivement, il a tout bon Mattias !
    Ton comm’ tombe à pic, j’étais justement en train de te rechercher le lien du site de Christophe Delbrouk, et le voici :

    http://christophe.delbrouck.free.fr/livres.htm

  • Pif dit :

    Merci pour les liens, 3 bouquins en attente de razzia bibliophile.

    Et « One Size Fits All » est meilleur qu’Apostrophe. Non mais.

  • Alexis dit :

    Je ne sais pas lequel est meilleur mais Apostrophe garde pour moi une saveur particulière parce que j’ai découvert Zappa à travers cet album. Et puis Cosmik Debris quoi ! C’est la chanson la plus cool du monde !

  • Pif dit :

    C’est marrant, moi aussi (la première édition en CD, avec Overnite Sensation).

    Ok pour Cosmik Debris, à l’unanimité, alors.

  • Lilian dit :

    Héhéhé… rien qu’à l’idée d’en choisir une j’ai le vertige !
    C’est un bon sujet pour générer des comm’s et faire plaisir à Google ça !
    Mais on ne peut quand même pas jeter Inca Roads ou Andy, ou San Ber’dino ou.. ou.. ou… arrfff

  • Alexis dit :

    Bon ben allez TOP 10 (sans ordre de préférence) :

    1 – Punky’s Whips
    2 – Camarillo Brillo
    3 – Echidna’s Arf (Of You)
    4 – Big Swifty
    5 – Cosmik Debris
    6 – More Trouble Every Day
    7 – San Ber’dino
    8 – Zoot Allures
    9 – Eat That Question
    10 – I’m The Slime

    Pffff en fait il y en a tellement d’autres…. 🙂

  • Lilian dit :

    Ah ben bravo, je viens de ruiner mon après-midi. Tout ça m’a donné envie de revisionner Baby Snakes.

    Allez top 10, enfin… 10 que j’apprécie beaucoup avec comme critère supplémentaire d’être différentes de ta liste, histoire de la compléter. Pas simple, car tu as très bon gout ! 😉

    11 – Peaches in Regalia
    12 – Black Page (#2)
    13 – Sexual Harassment In The Workplace
    14 – My Guitar Wants To Kill Your Mama
    15 – Sharlina
    16 – Inca Roads
    17 – Andy
    18 – Let’s Make The Water Turn Black
    19 – Pygmy Twylyte
    20 – The Torture Nerver Stops

    Au suivant, moi je vais essayer de bosser un peu !

  • philippe dit :

    salut,
    super boulot, encore une fois! bon désolé, par contre, jamais été un grand fan de zappa, même si j’en écoute à l’occasion, ça ne m’a jamais provoqué « le grand frisson »…
    côté livre, j’avais lu son autobio (un seul bouquin, c’est qd même + accessible que 3!!) : « Real Frank Zappa Book » (j’vous laisse deviner l’auteur!), sympa, intéressant et amusant.

  • leinad dit :

    la liste de Lilian me plait bien, et je rajouterai « what’s new in baltimore », « G-spot tornado », « Idiot Bastard son », »trouble every day », « sofa », et plein d’autres chose. j’ai eu la chance de voir sa dernière tournée (bourges 1988). somptueusement génial !

  • Alexis dit :

    Leinad petit veinard ! En 88 j’avais 4 ans… un peu jeune pour savourer Zappa. Perso j’ai récemment redécouvert le morceau « We Are Not Alone », ça se passe de mots tellement c’est génial.

  • Lilian dit :

    De la chance tu dis… 😀 le mot est faible. Malheureusement j’ai loupé ça… Probablement pas assez mur musicalement à l’époque, même si je l’écoutais déjà un peu. Ca fait parti de mes plus grands regrets… snif. Mais ce qu’il nous laisse est tellement vaste, il y a de quoi faire ! 😉

  • leinad dit :

    petite anecdote, nous sommes partis à 4 pour aller voir le concert (à 200 km de chez moi), et dans les 4, il y avait mon fils ainé, agé alors de 15 ans. depuis c’est devenu un inconditionnel de zappa. et j’ai eu la chance de retrouver bien plus tard un pirate de ce concert. son pourri, mais souvenir. ah! le boléro de ravel et Stairway to heaven ! quelle claque!

  • Alexis dit :

    C’était qui à la guitare en 88 ? Y’avait pas Mike Keneally ?

  • leinad dit :

    si, c’était la totale. avec Scott Tunes, bien sur, mais aussi les freres Fowler, Ike Willis, Ed mann, Bobby Martin, et Chad Wakermann, monstrueux à la batterie

  • Lilian dit :

    DWEEZIL ZAPPA PLAYS ZAPPA
    8 novembre – Paris – l’Olympia

    Alors même si ce n’est « que » le filston, même si je n’apprécie qu’assez peu l’approche mercantile qu’il a de son héritage, ça reste la musique de Frank Zappa. Cette fois-ci, je ferais peut-être une entorse au règlement et irai voir ce que ça donne car la cuvée 2010 est basée sur Apostrophe(‘).

    http://www.zappa.com/zpz/images/zpz_fall2010.jpg

  • leinad dit :

    inconditionnel de Zappa, ayant filé le virus à mon fils ainé, l’ayant vu à Bourges, en 1988, je prends tout de zappa. un matin, sur France Culture, un compositeur avait dit que Zappa était le plus grand compoiteur du 20° siecle. son oeuvre « classique » est assez ébouriffante. et un trésor, si vous avez l’occasion, c’est l’ensemble Ambrosius, orchestre médiéval, qui reprend l’oeuvre de zappa, avec des instruments médiévaux et orchestration adaptée. un pur bonheur

  • ryko dit :

    Bonsoir les zamis !

    Je suis un grand fan de Zappa et guitariste un peu débutant (on ne peut pas être parfait.)
    Je cherche les tablatures du riff de « why don’tcha do me right » de l’album Absolutely free de FZ et les MOTHERS.
    Si quelqu’un pouvait m’aider ?

  • Alexis dit :

    @ryko : là comme ça à froid j’ai pas de réponses. C’est vraiment complexe ?

  • John dit :

    Il était très motivé par beaucoup de choses en tout cas. Personnellement j’ai toujours trouvé sa musique trop fouillie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *