divers

Compte rendu du stage de guitare 2015

le 13 juillet 2015 Par Alexis

Lyon, 4 juillet 2015, 8h30 du matin et déjà 28 degrés au thermomètre. Nicolas et moi levons le rideau de fer pour accueillir les premiers participants à l’édition 2015 du stage de guitare dédié à l’improvisation.

Nos amis arrivent au compte-goutte pendant que le café coule et nous voilà repartis pour une nouvelle édition, tenue dans le quartier Croix-Rousse cette fois. L’année dernière se déroulait dans le premier arrondissement lyonnais, sur la presque île. On fait connaissance pendant une petite demie heure autour de quelques brioches et pains au chocolat apportés par Stéphane et Manu (merci les gars !) avant d’attaquer le vif du sujet.

Jour 1 – Rythme & Harmonie

Au programme de ces deux journées intensives : harmonie, cadences, analyse, rythmes, gammes, techniques, tout cela autour du thème de l’improvisation à la guitare. Les amplis sont chauds, la salle commencent à l’être également (les ventilateurs ne seront plus d’un grand secours après 15h), et nos vaillants participants prennent place avec leur bouteille d’eau pour une première matinée consacrée au rythme.

Stage impro : les participants

Les niveaux de pratique sont variés, les styles de prédilection aussi, mais une chose est sûre : le rythme reste le fondement du discours musical. C’est donc avec ce vaste thème que nous commençons les hostilités. Exercices pratiques et mises en situation sont de rigueur. Nicolas et moi sommes épatés par les qualités de lecteur de nos improvisateurs en herbe. (Presque) aucun problème pour déchiffrer les patterns rythmiques que l’on retrouve dans les principaux styles musicaux, même si les cocottes funk auront données un peu de fil à retordre à tout le monde !

La matinée se poursuit avec une session pratique de repiquage rythmique qui préfigure les questions-réponses des bœufs à venir.

stage guitare et improvisation : mise en situation

Viens la pause déjeuner sous un soleil radieux et la place du Gros Caillou nous offre quelques rares mètres carrés d’ombre pour manger notre repas, découvrir ce que font les uns et les autres dans la vie et surtout partager nos expériences guitaristiques respectives.

Juste le temps d’avaler un café et l’après midi reprend sur un gros morceau de la théorie musicale : l’harmonie. Nous présentons les outils qui composent la panoplie de tout improvisateur : intervalles, triades, accords et nous passons une petite heure sur l’harmonisation. Une notion qui va nous permettre de présenter les cadences les plus courantes ainsi que les fonctions tonales qui participent à la dynamique de chaque suite d’accords. Nicolas nous démontre une fois de plus ses talents de pédagogue. C’est pas pour rien que je dis que c’est un très bon professeur de guitare !

Après cet imposant morceau de théorie et de nombreux supports papiers distribués aux participants, la mise en pratique est plus que bienvenue. Nous formons des groupes de deux personnes qui vont travailler ensemble pour créer une cadence cohérente à partir de zéro. Les cerveaux chauffent et les binômes débattent : on met quel accord de sous-dominante dans notre anatole ?  Y’a pas de de Ré# en Sol majeur ? Et si on faisait une rythmique reggae à 240 à la noire ? Il fait pas un peu chaud dans cette salle ?

stage impro : le boeuf

L’après-midi tire à sa fin avec une présentation collégiale de chaque composition, accompagnée par mes soins à la basse et par le Mac Book à la batterie. On arrête pas le progrès !

Même si tous les groupes ont choisi la même tonalité (les grands esprits se rencontrent !), les résultats sont très différents en fonction des codes rythmiques choisis et chacun tire son épingle du jeu. Ce travail sera d’ailleurs la base de notre seconde journée.

Ce premier jour se termine avec pas mal de questions, et il est vrai que beaucoup de choses ont été abordées en seulement quelques heures. Et ça n’est pas fini ! Nous sommes en tout cas ravis de la curiosité et la concentration dont font preuve nos amis.

Tout le monde se souhaite une bonne soirée et c’est l’heure d’un petit debrief en terrasse avec Nico autour d’une bière artisanale bio en savourant un concert de jazz manouche. Ça a l’air un peu bobo dit comme ça mais en fait pas du tout. Bon, peut être que si en fait…

Jour 2 – Mélodie & Expression

Le dimanche s’annonce encore plus suffocant que la veille, le local loué pour l’occasion à l’association Supersonic n’ayant pas vraiment baissé en température pendant la nuit. C’est donc déjà en nage que nous détaillons le programme à venir pour cette deuxième matinée : la mélodie.

Ces quelques heures seront consacrées au travail des gammes afin d’en faire des outils d’improvisation, toujours en faisant un parallèle avec le discours oral, qui est en quelque sorte une situation d’improvisation permanente pour les êtres vivants. Nous passons en revue des pistes de travail pour sonner moins « montée et descente de gammes ». Gammes brisées, arpèges, notes caractéristiques, patterns rythmiques, silences, skip/step, autant de concepts qui permettent à l’improvisateur de développer des idées plutôt que d’étaler une virtuosité parfois stérile.

On parle aussi relativité mineure-majeure, origine de la pentatonique, histoire de la blue note. Ces notions sont mises en application sur les grilles de la veille à travers de petits ateliers de « bœuf musical ».

stage impro : les cadences

Nous insistons également sur l’importance capitale de l’écoute et du travail de l’oreille chez un musicien.

C’est déjà l’heure du déjeuner et nous nous installons dans un parc à proximité qui offre une belle vue sur la ville. On parle du blog, de notre pratique quotidienne de la guitare, de nos influences. Certains font une micro-sieste à l’ombre des arbres.

Dernière ligne droite, ce début d’après-midi sera dédié aux modes et à la musique modale. On disserte sur la perception de notes caractéristiques, sur notre utilisation du jeu modal, ainsi que sur ses origines.

stage impro : le travail de solo

Nous nous arrêtons ensuite sur le travail de l’expression à la guitare. Le but étant de faire transparaître un peu de soi à travers ses impros. L’idée sera donc de travailler nuances, les accentuations, ainsi que certaines techniques qui donnent plus de relief à notre discours.

Nous proposons également aux stagiaires quelques défis ludiques qui les forcent à réagir à des situations inattendues : n’utiliser qu’un seul doigt, qu’une seule corde, que des croches… l’humeur passe à la rigolade avec ces contraintes qui font travailler la capacité d’adaptation en temps réel des guitaristes. Tout le monde s’en tire haut la main et nous sommes une fois de plus impressionnés par nos stagiaires.

Finalement, on clôt cette chaude journée avec une dernière série de questions. Chacun donne ses impressions puis essaye les guitares des uns et des autres, de belles Godin passant de mains en mains. On parle matos, on fait tourner une dernière grille. C’est l’heure de se dire au revoir et nos amis s’en vont partager une bière bien méritée au troquet du coin.

Nicolas et moi chargeons le Kangoo avec un large sourire et le sentiment du devoir accompli.

Nicolas et Alexis

Un énorme merci à Paul, Stéphane, Emmanuel, Pietro, Jérôme et Guillaume pour leur bonne humeur et leur investissement sans faille. You guys rock !

Rendez-vous en 2016 pour un volume 3 ?

7 commentaires

  • Niko dit :

    Un grand merci à Alexis !! Partager avec toi le prolongement de ce blog dans la vraie vie est toujours une super expérience. Au passage, en terme de pédagogie, je suis ton élève car tu es très doué; ce blog en est une belle preuve.
    Longue vie à Guitar School Garden et vivement le volume 3, et/ou le niveau 2… :).

  • Stéphane dit :

    Salut Alexis,

    en plus d’être bon à la guitare, le weekend décrit ci-dessus est aussi très bien retranscrit sur ton blog !!!
    Heureusement qu’il n’y a pas d’échantillons sonores mettant en valeur nos improvisations réalisées avec maestro … qui ça ? … hum hum …
    Bref, un grand merci à vous deux pour votre patience et votre humilité à nous transmettre les billes nécessaires pour explorer le monde de l’improvisation à la guitare … la route est longue … mais captivante !!!
    Comme dit Nico: Longue vie à Guitar School Garden !
    A+
    Stéphane

  • Pietro dit :

    Tout est dit! Merci Stéphane 😉
    Un grand merci à nos deux profs pour ce stage et l’animation qui étaient TOP!!
    Merci aussi aux stagiaires pour ces bons moments passés en votre compagnie durant ce week-end TRES CHAUD!
    A bientôt
    Pietro

  • Sylvie dit :

    Bonjour !
    Y a t- il une édition 2016 de prévu ?
    Sylvie

  • Alexis dit :

    Hello Sylvie,

    Malheureusement pas de stage prévu pour cet été 2016.

  • DIDIER J-C dit :

    Bonsoir,

    je suis lyonnais et souhaite participer à un de vos stages.
    Quand est le prochain svp ?
    Cordialement,

    J-Christophe

  • Alexis dit :

    Hello,

    Pour l’instant nous n’avons pas de date planifiée pour cette année. Mais je ne manquerai pas de vous tenir au courant dès que j’ai des infos.

    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *