exercice de style

Pinch Me If You Can – harmoniques sifflées et riffs métal

le 9 décembre 2010 Par Alexis

Si comme moi vous aimez le gros metal qui tâche (accompagné généralement de vin du même acabit), vous avez certainement remarqué des riffs dans lesquels les harmoniques artificielles, couplées à un très haut niveau de distorsion, sont utilisées pour faire « hurler » la guitare. On peut trouver de bons exemples d’utilisation de ces harmoniques dans les morceaux Ocean Planet de Gojira (l’intro), MillionFlame de Soilwork (le riff du couplet) et dans à peu près tous les riffs de Zakk Wylde au sein du Black Label Society (l’intro de Black Mass Reverends, le couplet de Concrete Jungle …) ! Cette technique porte un nom bien particulier : les harmoniques sifflées (ou « pincées », selon les régions). En anglais, on rencontre souvent le terme pinched harmonics.

Je vous propose donc un court exercice de style qui va nous permettre de découvrir et mettre en application ces harmoniques souvent exploitées dans le rock ou le metal. Le morceau s’intitule Pinch Me If You Can. Je sais j’ai un certain talent pour trouver des titres évocateurs… 🙂

Ecouter Pinch Me If You Can :
Pinch Me If You Can

J’ai aussi enregistré une petite vidéo de l’exercice afin d’éventuellement faciliter la compréhension de certains doigtés :

Guitar School Garden – Pinch Me If You Can (riff métal et harmoniques sifflées)

Vous pouvez donc télécharger l’archive (zip – environ 7mo) qui contient les différents fichiers de travail ou cliquer sur la tablature ci-dessous.

tablature de l'exercice de style Pinch Me If You Can

Vous y trouverez :

  • le fichier mp3 du morceau
  • le fichier mp3 du morceau sans guitares
  • la tablature aux formats GP4, GP5 et PDF
  • un fichier README.txt

Quelques conseils techniques

Sur la tablature, les harmoniques « pincées » sont notées P.H. Dans le deuxième riff, On rencontre également des harmoniques tapées (dont j’ai déjà parlé sur le blog) notées T.H.

L’idée directrice des harmoniques sifflées va être de jouer la note avec le médiator en effleurant presque simultanément la corde avec un autre doigt de manière à étouffer la note de base et laisser les partiels résonner.

La manière d’effleurer la corde peut bien sûr être différente d’un guitariste à l’autre. Traditionnellement, on utilise la pulpe sur le côté du pouce qui tient le médiator (comme sur l’image de gauche ci dessous). Personnellement, j’ai tendance à laisser trainer mon annulaire sur la corde (image de droite) ce qui me permet de garder une position constante avec mon poignet droit. J’imagine qu’il existe d’autres techniques, à vous d’expérimenter et de trouver la votre !

2 manières de produire une harmonique pinched

La distance à laquelle on place son doigt par rapport au chevalet est importante car elle va déterminer la hauteur de l’harmonique produite. En plus, cette distance ne sera pas identique en fonction des guitares pour générer la même note ! Prenez donc le temps de mémoriser visuellement un sweet spot d’où les harmoniques « sortent » facilement, en prenant comme repère les micros ou à la plaque protectrice par exemple.
N’hésitez pas non plus à exagérer le vibrato avec votre main gauche. Cela aura pour effet d’allonger le sustain de la note et de rendre plus réaliste le hurlement de votre guitare !

D’un point de vue matériel, l’important est de ne pas lésiner sur la disto. Plus il y en a, plus les harmoniques sortiront facilement. Je vous conseille également de jouer sur le micro chevalet (aussi appelé micro aigu) de votre guitare, plus à même de « capter » les fréquences de ces harmoniques pincées.

Voilà vous avez désormais toutes les clés en main pour faire hurler vos riffs 🙂

Have fun !

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *