guitar licks

Guitar licks – à la manière de Guthrie Govan

le 28 août 2011 Par Alexis

Guthrie Govan Guthrie Govan est venu au monde pour évangéliser la planète guitare. Ça tombe bien, avec sa tignasse de prophète et son jeu divin, il est bien parti pour réussir sa mission !

Ce musicien anglais qui doit sa popularité au succès de ses vidéos sur You Tube est parfois présenté comme le meilleur guitariste au monde, rien de moins. Sans aller jusque là, on peut dire que Guthrie est assurément un monstre de musicalité, de technique et de polyvalence, doublé d’un grand pédagogue. Bon c’est un de mes guitaristes préférés alors je ne suis pas très objectif.

Avec seulement un album solo sous le bras (intitulé Erotic Cakes), notre ami a déjà conquit de nombreux auditeurs, et même certaines légendes de la guitare qui ne tarissent pas d’éloges à son sujet. Pour ma part, j’attends avec une impatience non dissimulée le premier album de The Aristocrats à paraitre le 13 septembre, album dans lequel on retrouve mister Govan aux côtés de Bryan Beller à la basse et du prodigieux Marco Minnemann à la batterie.

Si vous doutiez du talent de ce guitariste, cette vidéo saura je l’espère vous convaincre. D’autant que lorsque l’on connait le morceau original, on se rend compte qu’une grande partie de ce qui est joué est improvisé ! Je ne m’en lasse pas…

Je pense que comme moi vous avez bloqué sur cette monstrueuse montée à 1:23 sur la vidéo. Et c’est de ce principe dont nous allons nous inspirer pour ce guitar licks ! Alors rassurez vous, je serais bien incapable de rejouer ce plan à l’identique, mais rien n’interdit de simplifier un peu tout ça.

En fait nous allons construire des arpèges sur 3 octaves en utilisant une combinaison de tapping et de sauts de cordes (string-skipping), un peu comme le passage de la vidéo (en beaucoup plus simple je vous l’accorde !). Très souvent, les arpèges à la guitare sont joués en sweep picking, c’est à dire en balayant les cordes. Ici, on cible les mêmes notes mais on va changer de technique pour créer, en quelque sorte, « l’illusion » d’un plan en sweep. Démonstration :

Guthrie Govan lick - arpeggio G7M

Ecouter le plan :
Guthrie Govan – exemple d’arpège de G7M

On retrouve les notes qui composent un arpège de G7M (Sol Si Ré Fa#) sur 3 octaves complètes. Techniquement, on associe donc hammer-on et sauts de cordes à la main gauche avec des notes tapées à la main droite pour réaliser ce monster-arpeggio dans le style de Guthrie Govan. A noter, les deux dernières notes (Fa# et Sol) sont jouées avec un glissé en tapping à la main droite.

En plus des sauts de cordes, il va aussi falloir négocier avec précision un démanché (un déplacement important de la main gauche sur le manche qui traduit un changement de position dans la gamme) entre le Si sur la corde de Ré et le Ré sur la corde de Sol. A travailler très doucement donc. D’ailleurs il vaut mieux bien repérer les intervalles qui composent l’arpèges plutôt que se focaliser sur la vitesse d’exécution, le but étant quand même de réutiliser par la suite ce qu’on apprend.

Ci dessous vous trouverez les positions des arpèges m7 et 7, toujours en Sol. Ces positions sont évidemment très proches de celle de G7M présentée juste avant.

Guthrie Govan lick - arpeggio G7 / Gm7

Enfin, les positions majeures et mineures de Sol (avec juste la fondamentale, la tierce et la quinte), toujours sur 3 octaves.

Guthrie Govan lick - arpeggio G majeur / G mineur

Sur la vidéo, vous aurez peut être remarqué un élastique à cheveux placé au niveau du sillet. En fait, ce petit accessoire permet à Guthrie d’éviter que les cordes à vide ne résonnent lors de plans un peu techniques. En le plaçant sur les premières cases du manche, l’élastique fait alors office de string dampener et améliore ainsi la propreté du jeu. Une astuce toute indiquée pour les exercices de cet article !

Pour finir, je voudrais vous laisser méditer une phrase que Guthrie a prononcé lors de sa masterclass à Villefranche (à laquelle j’ai eu la chance d’assister) et qui m’a beaucoup plu : « composer, c’est improviser doucement, en prenant son temps ». Une parole de prophète, assurément !

Have fun !

A propos de l'auteur : Alexis

A propos de l’auteur : Alexis

Créateur et administrateur de Guitar School Garden. Sur Twitter : @guitarschgarden et @twablatures.

10 commentaires

  • Pif dit :

    Ses qualité, assurément :

    – Son son
    – Sa coupe de cheveux
    – Et c’est effectivement un excellent pédagogue. Non, sérieusement, ça me fait presque regretter de ne pas être né plus tard pour apprendre directement en absorbant ses paroles.

    http://youtu.be/71izserFcek

  • Spleen dit :

    Chouette découverte pour moi, il ne me reste plus qu’a me procurer
    l’album, et bosser mon tapping 😉

  • Guillaume dit :

    Ce que j’ai pu me passer son album… Quel que soit le contexte musical, il s’illustre toujours, un véritable caméléon !
    Lorsque la motivation me manque, il suffit de se passer une ou deux de ces vidéos qu’on trouve sur youtube pour me rebooster 🙂

  • Lambert dit :

    Bel article sur cet exellent guitariste.
    Une question demeure : Comment produit il ce son à partir de 2:47 ?

  • dray dit :

    encore merci guitare school garden pour cet article
    je l’ai eu en masterclass guthrie govan et je dois dire qu’il est vraiment exellent =)

  • agatzebluz dit :

    @ Lambert : avec un pitch shifter et / ou un harmonizer je dirais …

    Ouais c’est une belle bête. Moi, je rajouterais qu’avec sa coupe et sa barbe, on est effectivement pas loin du gourou. Le jour où il lâche les T Shirts pour une longue toge blanche, gare à vous. 🙂

  • Alexis dit :

    @lambert , @agatzebluz : je pencherais pour un ring modulator, surtout après avoir parcouru les commentaires sur youTube. Après quelle marque, quel modèle, mystère…

    @dray : on était peut être au même master class alors, c’était où toi ?

  • tchoyy dit :

    Une petite méthode de Guthrie que j’ai lue pour faire des tapping qui sonnent bien est de jouer des groupes de quatres notes puis de recommencer un octave au dessus et de continuer.

    Exemple sur la version de Wonderfull slippery thing du CD, il fait le tapping tel quel (attention tablature freestyle !)

    1|————————————9-10-14-17-
    2|—————————————————–
    3|——————————————————
    4|——————11-12-16-19——————-
    5|——————————————————
    6|-9-10-14-17————————————–

    Les trois premières notes à la main gauche et la dernière de chaque groupe en tapping main droite.

  • dray dit :

    cétait a tous en scène =)

  • martin dit :

    Très sympa cet article Alexis !

    Bosser les arpèges de cette manière, ça permet de bien les maitriser après ! Je vais m’y mettre à fond (enfin, encore plus à fond que d’habitude ^^).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *