guitar licks

Just Riff It #5 – By Your Command (Devin Townsend)

le 13 septembre 2012 Par Alexis

Devin Townsend Peut être moins connu que les guitar-heroes habituels qui font la couverture de Guitar Player, Devin Townsend joue malgré tout dans la cour des grands. D’ailleurs, si vous êtes fan de guitare instrumentale, vous avez surement déjà entendu sa voix. En effet, c’est lui qui à tout juste 21 ans pousse la chansonnette (ou plutôt s’égosille) sur l’album Sex & Religion du maitre Steve Vai. Il est alors remarqué pour sa polyvalence vocale et la folie qui s’en dégage.

Bien des années plus tard, après de multiples groupes (Punky Brüster, Strapping Young Lad, Devin Townsend Band) et projets solo, Devin est aujourd’hui reconnu comme un chanteur, un musicien et un producteur hors du commun avec plus d’une quinzaine d’albums à son actif. Le style de ses morceaux est souvent décrit comme un « mur de son » qu’il crée en superposant de nombreuses couches de guitares.

Le riff que j’ai choisi est tiré du morceau By Your Command sur l’album Ziltoid the Omniscient. Ce concept-album entièrement écrit, joué et produit par monsieur Townsend raconte l’histoire de Ziltoid, un extraterrestre belliqueux qui s’en prend à la notre planète après avoir exigé une tasse de café terrienne qu’il a jugée dégueulasse. Oui je sais ça à l’air complétement barré, et ça l’est en fait. Autant du point de vue musical que scénaristique. Grosses guitares + soucoupes volantes = good combo. Enfin je trouve.

Pour en revenir à notre riff, on peut l’entendre monter progressivement entre 6:40 et 7:42 à la fin du morceau. Voici une petite version enregistrée par mes soins mais qui ne rend pas justice à l’original bien évidemment.

Ecouter le riff :
By Your Command (Devin Townsend)

La tablature , avec beaucoup de zéros :

Tablature du riff By Your Command - Devin Townsend

Quelques conseils :

  • Le riff original est en Sol et pas en Mi comme indiqué sur la tablature. Cependant, il était exclu que j’accorde ma pauvre Fender 4 tons et demi plus bas, parce que ça ne ressemblerait plus à rien avec mon tirant 42 de fillette. Si vous voulez sonner comme l’original sans 7 cordes, bon courage !
  • L’exercice a pour but de faire chauffer votre poignet avec des double-croches à 174 à la noire. Je sais c’est vicieux. Les fans de Megadeth ou Slayer seront en terrain connu, pour les autres pas de secret il faut commencer doucement en décomposant le riff. Tout d’abord, pratiquez au ralenti les groupes « 2 double-croches / 1 croche » en palm mute. Imprégnez votre poignet avec le mouvement du médiator down-up-down / down-up-down / down-up-down… Imaginez un cheval dont le galop accélère progressivement. Incorporez ensuite les autres éléments. Vous pouvez penser en comptant les groupes de notes, ça peut aider. Par exemple, pour les 2 premières mesures (l’ossature du riff en quelque sorte) ça nous donne : 123 123 123 1 123 1 123 123 123. A vos souhaits.
  • Ecoutez la grosse caisse. Comme souvent, les coups de médiator sont calés dessus. Ne vous laissez pas décontenancer par les groupes de 4 double-croches mesures 5 et 6 qui sont joués alternativement sur le temps et en l’air, à contretemps. On a l’impression d’une mesure composée mais on est bien en 4/4, même si le riff a l’air déstructuré.
  • Même si on joue une corde à vide, je vous conseille tout de même de tenir votre guitare fermement avec l’autre main et d’étouffer les 5 autres cordes que l’on ne doit pas entendre. Vous pouvez aussi parfaitement fretter une note si vous ne vous sentez pas à l’aise, l’essentiel du travail venant du poignet de votre main droite (pour les droitiers).
  • Pour ce genre de riff très rapide, le mouvement ne vient surtout pas de votre avant-bras mais bien du poignet. Il faut relâcher ses épaules et son coude au maximum. C’est là que ceux qui ont choisi onanisme en deuxième langue font généralement la différence.

Pour vous faciliter la tâche, voici une petite archive à télécharger (zip – 10 mo environ). Elle contient la tablature au format GP6, le riff, ainsi qu’un ralenti et des playbacks batterie rallongés pour travailler tranquillement.

Pour finir, je vous laisse en compagnie de Devin avec cette masterclass très instructive où il nous parle de ses accordages, de son approche des riffs et de l’improvisation, ainsi que de sa vision de compositeur.

Have fun !

A propos de l'auteur : Alexis

A propos de l’auteur : Alexis

Créateur et administrateur de Guitar School Garden. Sur Twitter : @guitarschgarden et @twablatures.

4 commentaires

  • Loic dit :

    Ah ça me fait bien plaisir cet article car Ziloid est un de mes albums préférés tous artistes confondus!

  • Loic dit :

    Et au fait super interprétation, très carrée!

  • Alexis dit :

    J’adore Ziltoid aussi. Il reste très accessible par rapport à certains albums.

  • Nicklaus dit :

    J’ai un peu du mal avec sa musique (et pourtant j’aime bien les trucs un peu tortueux et déjantés), par contre je trouve le bonhomme sympa et intéressant dans son approche. J’ai une approche relativement théorique, mais j’aime sa conception « sans prise de tête » assumée, et sa description du monde des guitaristes ^^.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *