techniques

L’aller-retour pour les nuls (et les curieux)

le 18 août 2011 Par Alexis

L'aller-retour pour les nuls (et les curieux) L’aller-retour est une notion souvent abordée sur le blog (ici ou par exemple) mais je voulais prendre un peu de temps pour approfondir les mécanismes à l’œuvre avec cette technique. Parfois il faut savoir s’arrêter et analyser ce que l’on croit acquis !

Avant toute chose, une petite définition. On parle d’aller-retour (alternate picking en anglais) quand on alterne strictement upstroke (coup de médiator vers le haut) et downstroke (vers le bas) à chaque nouvelle note, et ce même si l’on change de corde, adjacente ou non. On oppose généralement cette technique au sweep picking (aussi appelé economy picking) où l’on garde le même mouvement (upstroke ou downstroke) à chaque changement de corde adjacente, ce qui donne un mouvement fluide de balayage entre les cordes. Gageons que le sweep picking fera l’objet d’un article très prochainement sur Guitar School Garden. Il faut juste que j’apprenne à en faire !

Pour en revenir à l’aller retour, ce qu’il faut comprendre c’est qu’avec cette technique il n’y a que 2 façons de négocier le passage d’une corde à l’autre : soit le médiator effectue un changement de corde « à l’extérieur » (outside the strings en anglais), soit un mouvement « à l’intérieur » des cordes (inside the strings).

Arrêtons nous un instant sur ce que signifie ces deux termes. En fait il faut distinguer 2 cas qui seront chacun déterminé par la corde vers laquelle on se dirige pour le changement. Par exemple si on va vers une corde plus aigue, lorsque l’on commence par un downstroke sur la première corde, on est à l’extérieur des cordes. Si on se dirige vers une corde plus grave, c’est l’inverse : commencer avec un downstroke revient à être à l’intérieur des cordes.

A partir de là, on constate que si l’on attaque la corde d’une certaine manière (soit inside, soit outside), le passage entre 2 cordes se fera de la même manière si le nombre de notes jouées sur la première corde est impair, de l’autre manière s’il est pair. Bien sûr, cette règle ne s’applique que si l’on respecte l’alterné systématique au médiator que demande l’aller-retour.

Les 3 séries d’exercices qui suivent ont pour but de bien vous faire prendre conscience de cette mécanique, à l’œuvre dans absolument tous les plans joués en aller-retour strict.

insideOut_ex1

Ces 2 premiers exercices sont rigoureusement identiques, la seule différence vient de la façon de commencer le plan, en downtroke pour le 1a (où le médiator reste à l’intérieur des cordes), en upstroke pour le 1b (où le médiator reste à l’extérieur).

Physiquement, la main qui tient le médiator effectue une plus grande distance dans le cas d’un changement de corde à l’extérieur, mais le mouvement est peut être plus naturel, plus stable (en tout cas dans ma propre expérience) car le médiator « enferme » les cordes. A l’inverse, un passage à l’intérieur est souvent plus délicat à réaliser car il faut être plus précis, l’espace pour manœuvrer étant plus restreint.

insideOut_ex2

Cette deuxième série est basée sur le même principe, simplement le nombre de notes par corde change par rapport au premier exercice. L’important est de toujours bien « sentir » si l’on est à l’intérieur ou à l’extérieur des cordes.

insideOut_ex3

Cette dernière série est en quelque sorte « l’inverse » de la première. Vous aurez au passage remarqué que le motif mélodique ne varie pas d’un exercice à l’autre. C’est aussi le but de cet article, faire prendre conscience que sur une guitare on peut jouer exactement les mêmes notes de plusieurs façons différentes et que généralement un plan avec un doigté qui parait difficile peut se transposer à un autre endroit où il sera surement plus aisé à jouer.

Je vous ai enregistré une petite vidéo qui reprend ces 3 séries jouées à différentes vitesses :

Guitar School Garden – alternate picking exercices

Alors évidemment en situation « réelle » c’est souvent un peu plus compliqué car on peut avoir dans un même plan des passages inside et outside enchainés. C’est ce qui se passe quand on monte une gamme à 3 notes par corde où on alterne le sens de l’attaque à chaque changement de corde.

Voilà j’espère que cet article vous aidera à perfectionner cette technique, particulièrement au niveau de la précision et de la gestion de l’attaque du médiator lors des passages d’une corde à l’autre.

Have fun !

A propos de l'auteur : Alexis

A propos de l’auteur : Alexis

Créateur et administrateur de Guitar School Garden. Sur Twitter : @guitarschgarden et @twablatures.

9 commentaires

  • Guillaume dit :

    Pour ma part, gros flemmard que je suis, j’ai surtout développé le sweep-picking, sans trop vraiment y faire attention à mes débuts… Il a un côté plus fluide et se marie bien avec d’autres techniques comme le legato je trouve.

    Par contre, il ne possède pas l’attaque de l’aller-retour strict, souvent plus tranchée et incisive. Enfin rien n’interdit de marier les deux me direz-vous, voire même d’enrichir son jeu avec le « chicken picking » (ou hybrid-picking !)

  • burninghat dit :

    Très jolie analyse de l’aller-retour du point de vue du « mouvement ». ça change de ce qu’on lit habituellement sur le sujet 😉

    @Guillaume bah faut voir toutes ces techniques comme nos « coups d’archets » de guitaristes et le son qu’on désire obtenir en fait. Et comme tu le dis, ce qui est intéressant c’est d’être (au moins un peu) à l’aise avec toutes pour pouvoir utiliser celle qui nous convient par rapport au résultat qu’on veut entendre. Car finalement, c’est bien ça le plus important non? 😉

  • Julien dit :

    Merci pour la leçon, sympa !

    Le problème du inside picking m’a fait et me fait encore suer, c’est assez énervant; donc ces plans là sont bienvenus.
    Le premier ça me fait penser à un lick typique de Paul Gilbert, je me souviens avoir bossé ça pour la chanson Castle Dragon où on retrouve le même plan joué sur les deux cordes graves et relativement rapidement, assez tôt dans le morceau.

    En tout cas c’est cool; je suis clairement preneur pour ce genre de conseils et de plans détaillés comme ça !

  • Carl dit :

    Bonjour, je suis un passionné de guitare et je voulais tout simplement te dire que ton site est très intéressant et surtout très agréable car tout les thèmes abordés sont claires et variés, bref je suis carrément client, merci pour ça!!

  • Simon dit :

    Bonjour Alexis,

    J’ai une question : si on doit faire plusieurs sauts de corde. Est-ce que c’est le premier saut de corde qui définit qu’on joue à l’extérieur ou à l’intérieur ?
    Ex :
    D 2-0—————–
    A —–3-2-0—0-2–
    E ————3——–

    Si je décide de commencer vers le haut je serais à l’extérieur pour le premier saut de corde et à l’intérieur pour le second.
    Si je décide commencer vers le bas je serais à l’intérieur pour le premier saut de corde et à l’extérieur pour le second.

    Mon but est de jouer à l’extérieur (ou intérieur peu importe). Quel option je prends ?

    Merci de ta réponse.

  • Alexis dit :

    Salut Simon,

    C’est l’inverse de ce que tu décris.
    Dans ton plan sur 3 cordes, si tu commences avec un coup de médiator vers le haut (upstroke) tu seras à l’intérieur entre les cordes de Ré et de La et à l’extérieur entre les cordes de La et de Mi. Et inversement si tu commences avec un downstroke.
    Ce qu’il faut comprendre c’est que si tu fais de l’aller-retour strict tu vas forcément te retrouver dans des situations où tu es à l’intérieur et d’autres où tu seras à l’extérieur des cordes. En pratique dans un solo de guitare il n’y aura pas le même nombre de notes sur chaque corde (parfois un nombre pair, parfois impair…) donc il faut travailler les 2 pour développer l’aller-retour !

  • Simon dit :

    Ah très bien merci pour ta réponse et pour ton article !

  • Times-square54 dit :

    Je trouve ton article très intéressant, par contre je me pose encore une question… j’utilise guitar pro mais sur la plupart des tablatures il n’y a pas d’indications sur les coups de médiator à donner ( vers le haut ou bas), comment savoir sur une grille si je dois monter ou descendre mon médiator?? merci pour ta précision!

  • Alexis dit :

    Hello,

    En fait les auteurs de tablatures peuvent indiquer les coups de médiator vers le haut ou vers le bas dans GP. Mais ils ne le font souvent pas afin de ne pas surcharger la partition. Généralement sur les relevés complets je ne les mets que sur des passages assez techniques qui méritent une attention particulière à ce niveau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *