techniques

Travailler sa pulsation intérieure à la manière de Victor Wooten

le 1 octobre 2012 Par Alexis

Victor Wooten J’aime vous raconter ma vie, vous commencez à le savoir. Il faut dire que ce sont souvent des évènements particuliers qui me donnent des idées pour rédiger des articles sur ce blog. En l’occurrence, c’est un livre emprunté il y a quelques semaines à la bibliothèque qui est à l’origine de ce billet.

Ce livre c’est The Music Lesson dont l’auteur n’est autre que le bassiste Victor Wooten, bien connu pour son travail aux cotés du musicien jazz-bluegrass Béla Fleck ainsi que pour sa maitrise redoutable du jeu en pouce aller-retour. Vous me direz que vient faire un type qui n’a même pas 6 cordes à son instrument sur GSG ? La réponse est que cet excellent bouquin est destiné à tous (musiciens ou non) de par son approche très spirituelle de la musique, très éloignée d’un traité d’harmonie par exemple.

Dans cet ouvrage, Victor Wooten relate sa rencontre avec Michael, un personnage haut en couleur qui va très rapidement devenir son professeur, son mentor et son ami. Alors que Victor est au plus bas (pas de gigs, plus d’envie de jouer), Michael va lui redonner confiance et lui ouvrir d’autres horizons en lui faisant comprendre que la musique va bien au delà d’une superposition de notes sur une portée. Il va lui faire prendre conscience que d’autres paramètres entrent en jeu pour devenir Musicien et s’affranchir de son instrument.

Bien sûr, on doute constamment de l’existence de cet individu excentrique, peut être est-ce un concentré des personnes qui ont influencé musicalement Victor Wooten, mais au fond l’important n’est pas là. Le propos du livre est ailleurs, dans ce qu’implique spirituellement de devenir musicien et dans la belle leçon de vie qu’est la musique.

Je ne peux que vous conseiller cette lecture, d’autant que les envolées « philosophiques » sont souvent contrebalancées par des conseils et des exemples très concrets, et c’est d’ailleurs un de ces exercices directement tiré de The Music Lesson que je vous propose de travailler.

Le principe est très simple mais extrêmement exigeant : jouer quelque chose (accord, lead, peu importe) en rythme sur une boucle de batterie de 4 mesures. Facile jusque là. Sauf que pendant la dernière mesure de la boucle, la batterie ne joue plus. Elle reprend ensuite pour 3 mesures puis s’arrête de nouveau pour une, et ainsi de suite… L’objectif est d’être parfaitement en rythme avec la batterie quand elle recommence à jouer sur le premier temps de la première mesure. Écoutez l’exemple qui suit pour vous faire une idée.

1 mesure – tempo rapide :
1 mesure – tempo rapide

Là on rigole déjà moins. Cet exercice d’écoute et de concentration est redoutable mais extrêmement bénéfique pour développer son sens du rythme ou sa pulsation intérieure, appelez ça comme vous voudrez. La perception du tempo est en effet quelque chose de fondamental quand on joue avec d’autres musiciens, alors autant être prêt.

Plusieurs techniques peuvent vous aider pour cet exercice. Taper du pied par exemple. Ou continuer à jouer un pattern rythmique solide pour ne pas se perdre pendant le blanc. On peut aussi ne rien jouer du tout et « chanter » ce que jouerait la batterie pour rester dans le groove. Personnellement, il m’arrive de combler le vide en imitant la partie batterie avec ma langue à l’intérieur de ma bouche. Je sais c’est tordu mais c’est ce qui marche pour moi. Dans tous les cas, vous aurez besoin de rester concentrer pour retomber pile-poil sur le temps. On est même à la limite de la méditation je trouve, surtout avec un tempo très lent.

En fait, je suis sûr que vous trouvez ça trop facile. Baissons donc le tempo et coupons encore une mesure supplémentaire, comme ça pour rigoler. On se retrouve avec 2 mesures non jouées. Ah on fait moins les malins maintenant !

2 mesures – tempo moyen :
2 mesures – tempo moyen

Poussons le vice jusqu’à supprimer 3 mesures et ralentissons encore le tempo.

3 mesures – tempo lent :
3 mesures – tempo lent

Pas facile hein ? Dans le livre, Victor raconte que son professeur a une perception de la pulsation tellement développée qu’il est capable de marquer le premier temps du groupe de 4 mesures sans jamais entendre la boucle, sans instrument dans les mains, et en tenant une conversation sans aucun rapport avec la musique. Nous n’irons peut être pas jusque là mais vous voyez que l’on peut toujours complexifier à loisir. Essayez donc de jouer sur la dernière boucle avec quelqu’un qui passe l’aspirateur à côté ou un métronome réglé sur une pulsation légèrement différente.

Pour vous entrainer, je vous invite à télécharger quelques boucles de batteries à différentes vitesses contenant des gaps de 1, 2 ou 3 mesures (archive zip – 40 mo environ).

Je vous ai également enregistré une petite vidéo sur 2 boucles différentes en choisissant 4 accords au hasard dont vous retrouverez les positions ci-dessous.

Positions d'accords pour l'exercice

Évidemment, cette approche a ses limites car on s’exerce avec une machine dont l’interprétation « parfaite » n’est pas forcément en adéquation avec notre sens humain du rythme, par définition imparfait. Si un batteur solide est partant pour vous aider à travailler votre inner pulse, n’hésitez pas un seul instant. Mais bon, je pense que vous connaissez comme moi la différence entre un batteur et une boite à rythme, non ? C’est simple : 8 mesures à la fin du morceau. Roooh qu’il est taquin.

Dans tous les cas, je vous recommande fortement cette saine lecture qu’est The Music Lesson.

The Music Lesson

Have fun !

A propos de l'auteur : Alexis

A propos de l’auteur : Alexis

Créateur et administrateur de Guitar School Garden. Sur Twitter : @guitarschgarden et @twablatures.

13 commentaires

  • Niko dit :

    Hey c’est quoi le fil qui pend de tes oreilles ? Un clic ? :).
    Excellent cet exercice.
    Par contre le coup de jouer de la batterie avec la langue faudra que tu me montres ça un jour !!

  • Sem dit :

    Ah oui ça tue cet exercice… Pas facile de ne pas accélérer ou se retrouver complètement en retard !! A travailler… Et je vais essayer de me procurer ce bouquin… Ta description donne envie de le lire.

  • burninghat dit :

    Ce genre d’exercices est absolument terrible en effet. Notre prof de rythmique nous avait un truc du style sur une boucle de Vinnie Colaiuta. Autant dire qu’on était souvent aux fraises et qu’il a fallut du temps pour maitriser cet exercice.

    Ce qui est hyper intéressant c’est de faire ça sur une bonne période pour bien l’intérioriser, arrêter quelques temps (2-3 semaines, 2 mois, etc.) et recommencer. Ça permet d’entrainer une certaine continuité déjà et surtout au début de se rendre compte que ce n’est absolument pas acquis même si on maitrisait bien au moment où on a arrêté pour la pause.

  • Alexis dit :

    @Niko : Le casque c’est pour m’entendre ! Comme j’ai plus d’ampli, j’enregistre tout en direct maintenant. Je te montrerai ma langue ne t’inquiète pas 😉

  • martin dit :

    Excellent cet article !

    Dès la batterie tempo moyen, l’exercice commence à être ardu. Pour la vidéo, chapeau, tu es nickel en rythme, c’est bluffant !

  • Alexis dit :

    Oui j’ai quand même du faire quelques prises mais au final c’est passé !

  • Mike dit :

    Bien sympa ce genre d’exercices !
    Du coup, on peut trouver facilement ce genre de backing track ?
    Je serais bien intéressé par celle de vinnie Colaiuta. Cela se trouve facilement ?

  • agatzebluz dit :

    Pour ceux qui sont intéressés, j’ai trouvé un métronome en ligne qui propose de muter un certain nombre de mesures, pour arriver au même résultat.
    http://bestdrumtrainer.com/tt/
    C’est plus basique, mais ça peut dépanner.

  • Bruno dit :

    Super cet exercices . Il y a t’-il d’autre suffle à télécharger sur le net ?

    merci !

  • Nico dit :

    De la culture, de la technique, du feeling … Bref tout ce qu’il faut!!! Excellent billet.
    Pour les éventuelles intéressés voici le lien pdf de Sir Wooten :
    http://www.fileden.com/files/2012/5/22/3307271/Victor%20Wooten%20-%20The%20Music%20Lesson.%20A%20Spiritual%20Search%20for%20Growth%20Through%20Music.pdf
    Bonne lecture anglo saxonne.

  • chicken rocker dit :

    j’adore merci! mon prof me disait que lorsqu’il était jeune il faisait une école de musique et il devait faire douze mesures comme ça tout en rajoutant une autre grande difficulté que je recommande: ne plus battre du tout le temps (avec aucune partie du corps faut être parfaitement immobile), là c’est plus dur aussi

  • Alexis dit :

    C’est pour ça que je bats la mesure avec ma langue ! Je triche 🙂

  • Gilles dit :

    J’aurais bien lu ce livre, mais comme d’hab. c’est en anglais…
    çà me fait penser que çà fait 9 mois que je cherchais quelque chose de vraiment potable en guitare, en français, et que çà ne fait qu’une semaine que j’ai enfin trouvé ce site… C’est moi ou le référencement ?
    Tu es la seconde personne de langue française que je vois parler de ce livre et qui propose ce genre d’exercices.
    Perso, ce type d’exercice m’a fait comprendre que je comptais avec un temps de retard. Je mettais le un sur la caisse claire que j’entends bien et je loupais le premier temps de la grosse caisse que j’ai plus de mal à capter… J’ai enfin compris pourquoi j’étais toujours à contre-temps…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *