théorie

Guitar Cheat Sheet Vol. 2 : des gammes pour voyager

le 6 novembre 2012 Par Alexis

Cet article fait écho à ma première Guitar Cheat Sheet qui synthétisait l’harmonisation et les modes issus des gammes courantes (majeure, mineure naturelle, mineure harmonique et mineure mélodique). L’idée avec ce deuxième volume est de rassembler quelques gammes du monde à 5, 6, 7 et 8 notes. Certaines d’entre elles sont parfois regroupées sous le terme « exotic scales », par opposition aux gammes plus familières à l’oreille occidentale.

J’ai volontairement omis les gammes listées dans le premier volume, sauf indication contraire.

Alors bien sûr, le choix est arbitraire et a surtout été déterminé par les sources rencontrées sur la toile (Wikipedia, freakguitar.com, jazzguitar.be, mattwarnockguitar.com, guitar-chord-theory.com…) et dans certains ouvrages théoriques (notamment Advanced Scale Concept de Jean Marc Belkadi, Fretboard Mastery de Troy Stetina, Guitar Secrets de Peter Fischer, How To Play Jazz & Improvise et Scale Syllabus de Jamey Aebersold, Improvisation Made Easier de Frank Gambale et Harmony & Theory du Musicians Institute).

Les différentes gammes sont classées en fonction du nombre de notes qui les composent. J’ai préféré garder les dénominations anglaises rencontrées dans les différentes sources pour éviter toute traduction hasardeuse.

Vous pouvez évidemment télécharger cette Guitar Cheat Sheet Vol. 2 (archive zip (2 pdf) – 110 ko environ).

Gammes pentatoniques (5 notes)

Gammes pentatoniques

Gammes hexatoniques (6 notes)

Gammes hexatoniques

Gammes heptatoniques (7 notes)

Gammes heptatoniques

Gammes octatoniques (8 notes)

Gammes octatoniques

A l’origine, je voulais essayer de créer un document exhaustif mais j’ai vite compris que l’ampleur de la tâche ne correspondait pas vraiment au format et que ça n’avait pas de sens de noyer les lecteurs du blog sous cette masse d’informations. Dans mes recherches, je suis cependant tombé sur ce site qui liste plus de 600 gammes comprises entre 1 et 12 notes ! Je vous conseille également le site de Jean Pierre Poulin qui est une mine d’informations sur les gammes, les modes et les échelles.

Enfin, n’hésitez pas à m’indiquer dans les commentaires d’éventuelles erreurs ou coquilles ainsi que d’autres gammes qui pourraient venir compléter ce document, avec vos sources si possible. Je n’ai d’ailleurs pas trouvé de sources qui s’accordent sur les gammes suivantes : Pelog, Kumoi (ou Kumoijoshi ?) et Piongio. Si vous avez des infos, je suis preneur !

Have fun !

A propos de l'auteur : Alexis

A propos de l’auteur : Alexis

Créateur et administrateur de Guitar School Garden. Sur Twitter : @guitarschgarden et @twablatures.

12 commentaires

  • Loic dit :

    Hello,

    Merci pour cette cheat sheet, bien patique comme la première!
    Pour les gammes à 7 sons, il n’ya pas la gamme majeure « normale » qui fait juste « 1 2 3 4 5 6 7 » (désolé je ne sais pas comment la nommer) , et son équivalent mineur?

    Loic

  • Loic dit :

    « J’ai volontairement omis les gammes listées dans le premier volume, sauf indication contraire. » <- ok shame on me… désolé pour le premier commentaire 🙂

  • Hi,

    I am the man from « ce site qui liste plus de 600 gammes comprises entre 1 et 12 notes ». May be all guitarists will be interested in:

    http://www.muzuu.de/guitarists/guitarists.html

    and the theorie and work behind all this 2400! scales, which was done by Charles Lucy (I made only the pics/notations/tabs 😉 :

    http://www.lucytune.com/scales/

    Greetings Arthur

  • JP dit :

    Bonjour!
    D’abord, cette page est très claire et très sympa!
    Mais je vais tout de même oser me permettre un commentaire car tu nous invite à signaler d’éventuelles erreurs ou coquilles…
    Je sais que beaucoup de profs parlent de, par exemple, « quinte bémol » (b5) mais ce n’est pas correct: les # ou b ne peuvent s’appliquer qu’aux NOTES (Do, Ré, Mi, Fa, Sol, La, Si).
    Les INTERVALLES, quand à eux, peuvent être majeurs (M), mineurs (m), diminués (-) ou augmentés (+).
    « # » ne sera jamais synonyme d’augmenté et « b » ne sera jamais synonyme de diminué: par exemple la quarte augmentée de Fa n’est pas « dièse » mais naturelle, et la quinte diminuée de Si n’est pas « bémol » mais naturelle.
    Voici des références:
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Intervalle_%28musique%29#Qualificatif
    Ouvrage « La Théorie de la Musique » de Danhauser (qui est pour beaucoup de musiciens LA référence):
    http://www.amazon.fr/Th%C3%A9orie-musique-Adolphe-Danhauser/dp/B00006RJNJ
    En anglais:
    https://en.wikipedia.org/wiki/Interval_%28music%29#Quality
    D’ailleurs, toi même tu utilise les bonnes dénominations dans ta page pour reconnaître les intervalles (à part pour les secondes mais je pense que c’est une simple étourderie).
    Voilà, ce n’est pas bien méchant comme erreur mais quand même!
    Et bonne année 2013!

  • Alexis dit :

    Bonjour JP,

    Je vois ce que tu veux dire quand tu dis que b et # ne s’appliquent pas aux intervalles. Comme tu le soulignes, la qualité d’un intervalle se définit soit comme majeur, mineur, juste, augmenté ou diminué. Simplement, le système de notation utilisé ici est très répandu pour décrire la composition d’un accord ou la structure d’une gamme. C’est celui que j’ai rencontré le plus souvent dans mes recherches, que ce soit en ligne ou dans les méthodes citées en début d’article. Certaines gammes ont même cette dénomination dans leur nom courant (lydien b7, mixolydien b13,…).

    Si je prends par exemple le mode lydien b7, comment est ce que tu le noterais pour décrire la qualité de ses intervalles ? 1 2M 3M 4+ 5 6M 7m ?

  • Anthony dit :

    Salut,
    Je me permet de te donner une référence à aller voir sur les gammes : les travaux de Derek Sébastian. Il a dans les années 80 trouvé la totalité des gammes possibles avec le système à douze sons par octave. Grâce à un système unique de complémentarité de motifs géométriques. Il y’en a au total 351 chaque une engendrant autant de modes qu’elle ont de notes (sauf pour les gammes ATL). Parmi la centaine de bouquins qu’il a écrit il y’en a un qui s’appelle « Gamme et mode des années 2000 » qui donne énormément de gamme et leurs modes, de quoi trouver des sonorités assez folle ;-).
    Sinon, les premiers travaux sur ce genre de gamme date de 1950 et ont été publié pour la première fois par Edmond Costère dans le bouquins Lois et Style des harmonies musicales. Il y’a qu’un seul exemplaire au monde (à ce qu’il parrait…) et il se trouve sous clefs à la bibliothèque du Pantéon. Consultable quand même ;-).
    Derek Sébastien est le prof d’harmonie haut niveau de l’école ATLA, une école Parisienne ! Je te conseil vraiment d’aller voir ses travaux, ou même de prendre ne serait-ce qu’une séance avec ça vaut le coup ! :-).

    Bien à toi ! Et vraiment, super blog ! Je viens de le découvrir, je vais passer plus souvent, à + ;-).

  • Alexis dit :

    Merci Anthony pour ces références. Prendre un cours à Paris va être difficile pour l’instant car je réside à Vancouver 🙂 Je vais creuser tout ça !

  • ROCHE dit :

    Super site , les infos sont très claires et je viens de bien comprendre les modes .
    Merci pour tout ce travail .
    Cordialement

  • JP dit :

    Pour le mode lydien b7, je dirais « lydien 7m ».
    Ce n’est pas plus compliqué mais par contre c’est plus logique car la septième mineure n’est pas forcément « b »: par exemple en tonalité de Mi le mode lydien 7m donne la gamme « Mi Fa# Sol# La# Si Do# Ré » (Ré naturel, pas Réb).
    En fait tu avais toi-même répondu à la question en énumérant « 1 2M 3M 4+ 5 6M 7m »: étant donné que « 1 2M 3M 4+ 5 6M » c’est normal pour le mode lydien, l’intervalle caractéristique est donc bien « 7m » (au lieu de « 7M »).
    Je sais bien qu’on rencontre malheureusement un peu partout des intervalles incorrectement qualifiés « # » ou « b », ceux qui utilisent ces termes ne doivent pas se rendre compte qu’ils mélangent 2 domaines distincts (les notes ne sont pas la même chose que les intervalles) et que ces appellations sont trompeuses et qu’elles peuvent égarer des débutants…

  • Clem dit :

    Merci pour le taf !! c’est énorme !!!!

    Franchement rien à redire, les commentaires précédents ont également été intéressant à lire.

    AU TOP !!!

  • Michael dit :

    je vous conseille le tome VII du traité de rythme de couleur et d’ornithologie d’Olivier Messian sur le sujet des modes.

  • Alexis dit :

    Au début j’ai cru à une blague avec le titre de l’ouvrage ! Mais non c’est bien ça 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *