théorie

Un exemple de turnaround pour relancer une grille blues

le 30 août 2010 Par Alexis

Le turnaround est une petite séquence de notes ou d’accords destinée à introduire ou à relancer une grille de blues. Il en existe des dizaines de variations qui ressemblent souvent à quelque chose comme ça :

Ecouter :
Un exemple de turnaround

On devine derrière ce mot de turnaround l’idée d’une progression qui va « tourner autour » du centre tonal de la grille et la rendre plus dynamique.

Avant de nous lancer dans l’étude de notre exemple, rappelons la structure classique du blues majeur en 12 mesures. Ce dernier se compose des accords issus des degrés I, IV et V d’une tonalité donnée, accords que l’on aura pris soin de transformer en accords de dominante (c’est à dire avec une tierce majeure avec une septième mineure). En Mi, notre grille sera donc composée de E7 (I), A7 (IV) et B7 (V) :

Une grille blues 12 mesures en Mi

Le turnaround présenté ici se substituera aux 2 dernières mesures de la grille (celles qui sont hachurées). C’est donc un turnaround de fin qui va relancer la grille vers son premier accord d’origine : E7.

Précisons tout de suite que les turnaround ne sont pas réservés à des blues majeurs et qu’ils peuvent aussi être utilisés sur des blues mineurs. Notre exemple pourra néanmoins difficilement être joué dans un contexte mineur. Vous voilà prévenus !

La tablature qui suit débute sur la mesure 10 (A7) de la grille ci-dessus. Let’s go :

Un exemple de turnaround pour relancer la grille vers E7

Ecouter l’exemple en E maj :
Un turnaround en E majeur

Ce turnaround (les mesures avec des hachures) utilise une suite d’accords ouverts pour relancer la grille. Une constante dans beaucoup de turnaround est l’utilisation de chromatismes ascendants ou descendants qui vont accentuer cette sensation de mouvement autour du centre tonal. Ici, on peut déceler un mouvement quasi chromatique amené par chaque accord de la progression :

  • Mi (tonique de E maj)
  • (septième de E7)
  • Do# (tierce majeure de A maj)
  • Do (tierce mineure de A min)
  • Si (quinte de E maj)

On pourrait d’ailleurs ne jouer que cette ligne descendante pour relancer la grille, cela conviendrait parfaitement !

Cette suite d’accord peut évidement être transposée dans n’importe quelle autre tonalité. Ici avec un blues en A majeur :

Un exemple de turnaround sans cordes à vide pour relancer la grille vers A7

Ecouter l’exemple en A maj :
Un turnaround en A majeur

Ce qu’il faut retenir c’est qu’il en existe une infinité, presque autant que de guitaristes de blues ! J’ai choisi de m’attarder sur celui-ci en particulier car il est simple à retenir et transposable dans toutes les tonalités. Voilà 2 bonnes raisons pour l’apprendre non ?

Pour aller plus loin…

  • torvund.net consacre un petite section aux turnaround dans le blues [EN]

A très bientôt pour un Guitar Licks special blues (et oui c’est le mood du moment).

Have fun !

4 commentaires

  • agatzebluz dit :

    Bon petit turnaround. Par contre, je dois dire qu’on a du mal à situer le début du turnaround dans l’exemple audio en regardant la tablature. Enfin, moi, j’ai du mal en tous les cas 🙂

  • Alexis dit :

    Oui c’est vrai que le fade in sur l’audio n’était pas un choix judicieux pour faciliter la compréhension des exemples. Je vais essayer de rendre ça plus clair. Merci !

  • agatzebluz dit :

    @ Alexis : tu as rendu ma pensée plus clairement que je n’ai su le faire. Heureusement que c’est vendredi !!!

  • Didier dit :

    Bjr, quel fantastique travail.

    Merci de le mettre a disposition!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *