techniques

1001 façons de faire un bend

le 30 avril 2010 Par Alexis

bend Pardonnez-moi par avance ce titre de billet un peu racoleur, vous n’aurez malheureusement pas 1001 exemples de bend dans cet article (rassurez-vous il y en a quand même quelques uns). C’est juste une manière de souligner la fantastique diversité de cette technique. En effet, je pense qu’il y a autant de façons d’approcher les bend (ou « tirés » en français) qu’il y a de guitaristes. On touche ici à quelque chose d’essentiel quant à la personnalité du musicien : le phrasé. Les bend sont partie intégrante de la construction du phrasé et permettent d’élargir le champ d’expression de l’instrument. Ce n’est par ailleurs pas pour rien que tous les grands bluesmen utilisent cette technique pour faire chanter leurs guitares !

Que ce soient les tirés aériens de David Gilmour (2 tons et demi !) ou les « micro-bend » d’un quart de ton chers à Django et au jazz manouche, il y a énormément à gagner à travailler cette technique que tout guitariste se doit d’avoir au minimum survoler !

Pour commencer, voici un premier exercice qui se concentre sur une notion clé : la justesse. Un bend « faux » peut être volontaire et parfaitement justifié, mais généralement pour s’émanciper des codes il faut au moins les connaître. L’idée va donc être de travailler la justesse des tirés en jouant d’abord la note que l’on souhaite atteindre afin d’avoir un « repère auditif » avant de faire notre bend. Cet exercice provient en fait d’une vidéo de Joe Satriani dans laquelle il détaille cette méthode. Je me dis que si c’est assez bon pour Satch, c’est assez bon pour nous !

tablature des différentes manières de faire un bend : série 1

Ecouter les mesures 1 à 4 :
série d’exercice #1

Vous pouvez continuer cet exercice avec des tirés de 2 tons et demi ou plus, tout dépend évidemment du tirant de cordes et du réglage de l’action sur votre guitare (c’est à dire la hauteur des cordes par rapport au manche).

La durée d’un bend est également importante pour le phrasé :

  • Les exemples ci-dessous dans les mesures 5, 6 et 7 illustrent cette notion de durée plus ou moins longue.
  • La mesure 8 s’attarde sur la technique du bend-release où la note est en quelque sorte « pré-bendée » puis jouée en étant progressivement relâchée. Dans l’extrait audio, j’ai fait varier la durée des tirés comme dans les 3 premières mesures.
  • La mesure 9 vous permet d’aborder les bend multiples à partir d’une note unique. le but est de d’être précis et de rester attentif à la justesse. Laissez votre oreille vous guider.

Différentes façons de faire un bend : série 2

Ecouter les mesures 5 à 9 :
série d’exercice #2

La série d’exercices qui suit ajoute les vibratos main gauche aux notes bendées, un effet de jeu très prisé des guitaristes de blues entre autres. Essayez de varier l’amplitude et la vitesse du vibrato après avoir joué la note.

Dans les mesures 11 et 13, 2 notes sont attaquées simultanément puis éventuellement bendées à des moments différents , c’est ce qu’on appelle un double-stop bend que l’on rencontre couramment dans les plans de guitare country.

tablature des différentes manières de faire un bend : série 3

Ecouter les mesures 10 à 13 :
série d’exercice #3

Les tirés peuvent aussi donner du relief à des plans en boucle :

  • Dans les mesures 14 et 15, on utilise des bend d’un quart de ton pour imprimer une certaine dynamique aux boucles. Ces « micro-bend » oscillent parfois entre le quart de ton et le demi-ton, la justesse n’étant pas la première chose à prendre en compte dans ces exemples.
  • Dans la mesure 16, je vous propose un petit exemple personnel dans lequel pull-off et hammer-on viennent lier des bend entre eux, créant une sonorité qui sort un peu de l’ordinaire (à mon humble avis :-)).

Différentes façons de faire un bend : série 4

Ecouter les mesures 14 à 16 :
série d’exercice #4

Pour finir, gardez en tête que les bend ne sont pas forcément joués avec la main gauche. Pour preuve, cet exemple où c’est la main droite qui va venir tirer certaines notes en tapping et produire des « pull-off géants » lorsque l’on va retirer le doigt. La main gauche va quant à elle « soutenir » le bend tapé en aidant à monter la corde pour atteindre la note souhaitée.

bend tapé à la main droite

Ecouter les mesures 17 et 18 :
série d’exercice #5

Ce petit article n’a bien sûr pas la prétention d’être exhaustif sur cette technique. Pour continuer votre exploration, je vous conseille donc l’écoute de maîtres du genre comme Jeff Beck, David Gilmour ou Stevie Ray Vaughan pour ne citer qu’eux.

Have fun !

5 commentaires

  • hsz dit :

    La mesure 14 ça ferait une putin d’intro pour une bonne tune funky metal 😀

  • Raphyslash dit :

    Génial cet article !!!! Moi qui avait du mal avec cette technique j’ai de quoi bien m’entrainer là 🙂

    Merci !

  • Le Chieur dit :

    Ben j’ai pas compté 1001 façons… Super la crédibilité !

  • jipes dit :

    Ca c’est une bel article bien détaillé et bien illustré vraiment cool, tu devrais faire uen vidéo et la poster sur le Tube elle aurait à coups sûr beaucoup de succès !

  • Alexis dit :

    Merci Jipes. Ça fait plaisir de te voir par ici ! Pour ce qui est de la vidéo, j’ai commencé doucement à en intégrer au blog, tu as peut être pu le remarquer sur certains articles. Il faut que je prenne le temps de m’équiper correctement pour pouvoir faire du montage. Stay tuned !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *