backing tracks

Backing track – rock mixolydien

le 31 juillet 2012 Par Alexis

Toujours S.G.F. (Sans Guitare Fixe) au pays des caribous, je ne délaisse pas pour autant le blog et vous propose avec ce billet un tout nouveau backing track. Enregistré avec une belle Samick « Greg Bennett Design » aux formes stratoïdes qu’un ami a eu la gentillesse de me prêter, ce playback a été tout spécialement écrit pour l’improvisation en mixolydien.

Pour rappel, le mode mixolydien est le 5ème mode issu de la gamme majeure. Concrètement, jouer en mixolydien revient à jouer la gamme majeure à partir de la 5ème note. Par exemple, Sol mixolydien n’est rien de plus que la gamme de Do majeur en partant de sa 5ème note : Sol.

Si tout cela semble un peu compliqué, cet article d’introduction aux modes devrait vous aider. Assurez-vous de lire également les conseils d’improvisation dans la suite de l’article.

Sans plus attendre, voici donc notre backing track, en Sol mixolydien :

Au niveau de la structure, on distingue 2 parties avec tout d’abord les 8 premières mesures de la grille, puis viennent les 4 dernières pour la seconde partie.

Grille backing track mixolydien

Ces 2 parties se répètent en boucle tout au long du BT (exception faite de l’intro). Attention, certains accords (principalement Dm7 mesures 3, 4 et 7) sont joués à contretemps, plus précisément une croche plus tôt que ce qui est indiqué sur la grille. La mesure est divisée en 2 parties égales pour simplifier la notation mais à l’écoute le premier accord de ladite mesure, Fa, dure moins longtemps que le second.

Travailler la rythmique avant d’attaquer un solo est toujours une bonne idée, voici donc les positions d’accords, au demeurant assez simples. La première ligne correspond à la première partie, la suivante à la seconde. Logique me direz-vous !

Positions des accords - backing track mixolydien

Vous aurez sans doute remarqué que sur les mesures 1/2 et 5/6 je ne joue pas exactement le même accord de Sol tout le temps. En fait, j’annonce déjà les accords qui vont suivre (et qui appelleront le mode mixolydien) en alternant les notes Sol, Fa et Mi sur la petite corde de Mi. Cela correspond respectivement à la 3ème case, la 1ère case et au mi aigu à vide. La basse quant à elle reste en Sol pendant ces 2 mesures, d’où la notation simplifiée sur ma grille.

Vous pouvez bien évidemment télécharger le backing track au format mp3 (archive zip – 9 mo environ) et vous lancer !

Quelques conseils pour l’improvisation

La structure du mode mixolydien (1 2 3 4 5 6 b7) mérite que l’on s’y attarde quelques instants. Ce mode majeur possède une septième mineure. C’est en fait la seule différence avec la gamme majeure de la même tonalité, dont la septième est majeure (1 2 3 4 5 6 7).
Par exemple, Sol majeur sera composé des notes suivantes : G A B C D E F#, tandis que Sol mixolydien comprendra G A B C D E F. C’est la combinaison de cette septième mineure caractéristique avec une tierce majeure qui fait la particularité de ce mode.

Le diagramme ci-dessous détaille les doigtés de Sol mixolydien de la première à la 12ème case. Vous avez je pense remarqué que ce sont les mêmes notes que Do majeur, simplement ce que l’on considère être la fondamentale, ici la note Sol représentée par un point rouge, diffère. Je sais que je radote mais c’est important ! Une fois que l’on a compris ça, la notion de « mode » parait beaucoup plus claire.

Positions du mode de Sol mixolydien

Si vous trouvez qu’il y a trop de petits points noirs, vous pouvez parfaitement vous rabattre sur la pentatonique majeure de Sol (G B A D E) qui sonnera sans problème sur le jamtrack. Par contre, on perd la note Fa qui apportait à la « couleur mixolydienne » de notre impro.

Ci-dessous, le diagramme correspondant à Sol majeur pentatonique. En fait, je n’ai fait qu’atténuer la couleur de certaines notes du premier diagramme pour vous montrer que l’on retrouve toutes les notes de Sol majeur pentatonique dans les doigtés de Sol mixolydien.

Positions des pentatoniques majeures issues de Sol mixolydien

Ce qui est très intéressant c’est que l’on retrouve d’autres pentatoniques majeures à l’intérieur de Sol mixolydien. Pour être précis, Fa majeur et Do majeur. Jouer ces 2 gammes en considérant la note Sol comme la fondamentale va nous donner d’autres possibilités d’improvisation. Par exemple, mélanger Sol majeur pentatonique et Fa majeur pentatonique sur notre backing track va vraiment bien sonner car on retrouvera les notes caractéristiques de Sol mixolydien, à savoir Sol, Si et Fa, respectivement fondamentale, tierce majeure et septième mineure.

Positions des pentatoniques majeures issues de Sol mixolydien

Prendre le temps de visualiser des pentatoniques majeures ou mineures dans des gammes/modes à sept notes (ou plus) est, je pense, une approche très bénéfique. J’ai parfois tendance à « dérouler une gamme » de façon linéaire pendant mes improvisations et ce travail de repérage me fait vraiment mettre l’accent sur le phrasé et la recherche de notes cibles. Pour moi, c’est juste une certaine façon de « penser » son improvisation, bien que l’on utilise strictement les notes de Sol mixolydien. Enfin, chacun voit midi à sa portée !

Vous retrouverez la grille, les positions d’accords ainsi que tous ces diagrammes dans l’archive zip à télécharger.

Comme promis, voici ma petite impro d’illustration, avec ma nouvelle télé qui sent encore le neuf !

Ecouter :
Impro d’illustration pour le BT Rock mixolydien

Have fun !

A propos de l'auteur : Alexis

A propos de l’auteur : Alexis

Créateur et administrateur de Guitar School Garden. Sur Twitter : @guitarschgarden et @twablatures.

6 commentaires

  • Jokobo dit :

    Bravo!
    Ton blog est génial, tu nous offres de quoi gratter (nous amuser) comme des fous! Cela fait quelques jours que je me ballade dessus et franchement c’est du très bon boulot, continue juste comme ça!

  • agatzebluz dit :

    Ton solo déboite comme d’habitude !!!
    Je vois que l’abstinence n’a pas amoindri tes capacités guitaristiques.
    Enjoy your new Tele Alexis.

  • Sylvain dit :

    Super impro ! J’adore le ‘feeling’ mixolydien.
    J’en profite pour te remercier car il y a un peu plus d’un an tu m’as mis le pied à l’étrier sur les modes. J’ai compris et maintenant je ne jure que par ça (ou presque) 🙂
    Musicalement
    Sylvain

  • Bravo !

    C’est vraiment génial de décortiquer comme cela la backing track et de donner des pistes pour improviser.
    Je vais d’ailleurs me lancer sur mon blog dans une série d’articles sur l’improvisation mais avant je commencerais par la compréhension de la théorie musicale appliqué à la guitare, en donnant uniquement ce qui est utile de savoir pour s’exprimer avec sa guitare.

    Bravo pour ton super boulot !

  • Phil dit :

    Alexis
    bravo!
    c’est vraiment super..
    ça fait longtemps que je cogite sur tout cela et toi tu rends transparent, toutes mes questions et les réponses..et mettre tout cela en ligne ..c’est super cool..ça me réconcilie avec le genre humain..je ne suis donc plus tout seul comme gentil ..on est au moins deux…hihihi!!
    Bravo mec!
    Phil

  • ange dit :

    bonsoir j’ai une question sur le mode mixo

    moi quand j’improvise j’essaye de m’appuyer sur les notes de l’arpège de l’accompagnement au moment ou les accords changent et j’utilise en même temps tout le long de la grille une gamme si possible (s’ils appartiennent tous à la même gamme)
    en notes de passage donc si j’ai compris on prend le mode mixo, et je m’appuie sur les notes des arpeges au moment ou les accords changent?
    (exemple sur Fa Rém je vais etre en mode mixo mais je vais insisté sur fa la do ou ré fa la, les notes de l’arpege?et utilisé les autres notes du mode mixo?)

    si c’est pas ça expliquez moi merci d’avance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *