guitar licks

Just riff it #2 – Dysphoria (Cloudkicker)

le 28 décembre 2011 Par Alexis

Dysphoria (Cloudkicker) Derrière le nom Cloudkicker se cache en fait un homme et un seul : Ben Sharp. Cet américain originaire de Colombus dans l’Ohio possède de multiples casquettes : à la fois compositeur, multi-instrumentiste, producteur, chef marketing ou encore responsable de l’artwork pour son projet. Une démarche musicale Do It Yourself poussée à l’extrême et donc indépendante de toutes contraintes liées à une maison de disques. Toute sa discographie est en écoute intégrale (et disponible à prix libre) sur la page Bandcamp de Cloudkicker dont je vous recommande chaudement la visite.

Un modèle économique original ne serait pas grand chose sans une musique de qualité, et c’est précieusement le point fort de Ben Sharp ! On pourrait décrire Cloudkicker comme un croisement entre post-rock et métal technique où les riffs à la Meshuggah côtoient des nappes ambient réalisées avec un E-bow. Au fil des albums, on découvre différentes facettes du projet, tantôt complétement acoustique, tantôt très métal, toujours instrumental et extrêmement travaillé. Pour les curieux et les férus de MAO, il a détaillé le matériel utilisé sur chaque album. Quand je pense que les guitares des deux premiers albums ont été enregistrés avec un V-Amp de Behringer… ça me laisse sur le derrière !

C’est justement un riff du premier album auquel nous allons nous attaquer aujourd’hui avec l’intro du morceau Dysphoria. Un riff représentatif (dans une certaine mesure) d’un style peu connu : le Djent. Kézako ?! Pour faire simple : une branche du métal basée sur des accordages pachydermiques et des riffs techniques souvent très déstructurés. Ecoutez Meshuggah ou Periphery pour vous faire une idée.

Découvrons donc cette fameuse intro :

Ecouter le riff :
Just riff it #2 – Dysphoria (Cloudkicker)

Première chose : la grosse corde de ma guitare est accordée en Si (BADGBE donc). On peut parfaitement travailler le riff en accordage standard, mais on perdra la lourdeur de l’original.

Vous remarquerez sur la tablature ci-dessous l’alternance des groupes de mesures 2/3 et 4/5 à chaque reprise :

Tablature du riff d'introduction de Dysphoria par Cloudkicker

Vous vous en doutez, le placement rythmique est le principal défi ici. Une boucle complète tient sur 15 temps. Pour faciliter la lecture sur la tablature, j’ai divisé un cycle en une mesure de 7/4 et 2 mesures de 4/4 (7 + 2 x 4 = 15). Pas facile de repérer tout de suite le début et la fin du riff car on est naturellement enclin à compter en 4/4. Je vous conseille de travailler mesure par mesure en se « collant » aux coups de grosse caisse qui sont strictement en phase avec les coups de médiator. La cymbale « China » quant à elle marque tous les temps et nous servira de métronome intégré !

La première mesure revient 4 fois dans l’extrait. Attention au placement des notes jouées à contretemps dans celle-ci. Les groupes de mesures 2/3 et 4/5 sont rigoureusement identiques d’un point de vue rythmique, il n’y a que les notes qui diffèrent. Au final, c’est un riff plus accessible qu’il n’y parait, comme c’est souvent le cas avec les lignes de guitare « djent ».

Vous pouvez télécharger l’extrait, la tablature ainsi que des backing tracks à vitesse réduite (archive zip – environ 5 mo).

Enfin, la traditionnelle vidéo d’illustration devrait vous aider avec la mise en place rythmique grâce aux différents ralentis :

Just riff it #2 – Dysphoria (Cloudkicker)

Je reconnais que la telecaster accordée en B c’est pas l’idéal mais c’est tout ce que j’avais sous la main !

Have fun !

A propos de l'auteur : Alexis

A propos de l’auteur : Alexis

Créateur et administrateur de Guitar School Garden. Sur Twitter : @guitarschgarden et @twablatures.

6 commentaires

  • DigitalWatts dit :

    Merci Alexis pour mettre en avant un tel projet musical !!

    J’ai découvert Cloudkicker il y a quelques mois seulement, et je trouve que la musique est extrêmement riche, et les arrangements sont juste magnifiques…

    Je n’avais pas vu la page « matos », et je t’avoue tomber de haut !
    Comme quoi, le plus important, c’est le talent.

    A nous le Djent ! 😉

  • Alexis dit :

    Perso j’ai utilisé intensivement le V-amp pendant un peu plus d’un an et j’ai jamais eu un son comme ça ! Il est doué c’est sûr.

    Je trouve que Cloudkicker tire vraiment son épingle du jeu. Des groupes djent bien techniques y’en a des pelletés sur http://got-djent.com/ ou autre, mais lui je sais pas y’a un truc spécial qui me touche 🙂

  • Cédric dit :

    Waou merci de m’avoir carrément fait découvrir un style !
    Je suis aussi très étonné des sons qu’il tire de son V-amp, j’ai presque envie de ressortir le mien ! 🙂

  • De guitare dit :

    Bien joué. c’est vrai que la télécaster accordée en Si c’est pas gagné, mais tout de même c’est la classe :-).

  • Vincentim dit :

    Belle découverte que Cloudkicker, je sais maintenant de qui ‘Animals As Leaders’ tire son inspiration … Super riff à travailler, merci.

  • Alexis dit :

    Ah oui Tosin Abasi est un guitariste génial même si j’aime moins le dernier album Weightless.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *