théorie

La relativité majeure/mineure et les gammes pentatoniques

le 28 mai 2010 Par Alexis

Les beaux jours reviennent, les journées rallongent, l’été approche et vous révisez déjà vos meilleurs morceaux pour taper le bœuf sur la plage avec votre guitare acoustique, entouré de naïades qui ne demandent qu’à se pâmer devant vos magnifiques impros.

Cependant, point d’improvisation ravageuse sans un minimum de bagage théorique ! C’est pourquoi je voulais aborder un concept important pour l’apprentissage de la guitare : la relativité entre la gamme majeure et la gamme mineure. Pas besoin d’être Einstein pour comprendre rassurez-vous…

Première étape : visualisez les intervalles qui composent la gamme majeure (1 ton – 1ton – 1/2 ton – 1 ton – 1 ton – 1 ton – 1/2 ton). A l’aide d’une petite gymnastique mentale, on se rend compte qu’on retrouve les intervalles qui composent la gamme mineure naturelle (1 ton – 1/2 ton – 1 ton – 1 ton – 1/2 ton – 1 ton – 1 ton) à l’intérieur de cette même gamme majeure. Il suffit simplement de « décaler » la note de départ un ton et demi plus bas.

Comme parfois une image vaut mieux qu’un long discours, voici une petite illustration pour mettre en évidence cette relativité (en prenant comme exemple la gamme de Do Majeur) :

la relativité entre gamme majeure et mineure

On voit alors que lorsqu’on joue une gamme de Do majeur, on joue aussi toutes les notes de La mineur naturel, et vice-versa.Toute gamme majeure possède donc, de par sa composition, une relative mineure un ton et demi plus bas que sa fondamentale. A l’inverse, toute gamme mineure naturelle possède une relative majeure un ton et demi plus haut.

Ce principe va par conséquent s’appliquer aux pentatoniques majeures et mineures, ces gammes étant directement issues de la gamme majeure. Détaillons dans un premier temps la structure de ces pentatoniques avec les intervalles qui les composent :

Les intervalles qui composent les gammes pentatoniques

On peut considérer qu’une pentatonique majeure est une gamme majeure à laquelle on aurait enlevé la septième majeure et la quarte, et la pentatonique mineure une gamme mineure à laquelle on aurait enlevé la seconde et la sixte mineure. On peut donc faire un parallèle avec la gamme majeure : toute gamme pentatonique majeure possède une relative mineure un ton et demi plus bas que sa fondamentale. A l’inverse, une pentatonique mineure possède une relative majeure un ton et demi plus haut.

Ce petit schéma devrait vous aider à bien visualiser la chose :

La relativité entre les intervalles qui composent les gammes pentatoniques

Pour bien assimiler ce principe, avoir une guitare dans les mains peut aider ! Je vous ai noté ci-dessous les 5 positions des pentatoniques de Do majeur (donc aussi de La mineur) en mettant en évidence les fondamentales dans chaque position.

C’est en jouant que l’on se rend bien compte que Do majeur pentatonique et La mineur pentatonique ont exactement les mêmes notes et les mêmes positions. Tout ce qui change c’est la note que l’on considère comme étant le point de départ de la gamme, c’est à dire la fondamentale.

les 5 positions des gammes pentatoniques mineures et majeures

Les chiffres romains en dessous des diagrammes indiquent le numéro des cases sur le manche.

En espérant avoir été un minimum compréhensible, je vous dis bon courage et à bientôt ! Vous voilà fin prêts pour frimer sur la plage, ou pas. Yay !

8 commentaires

  • Séb dit :

    […]pour taper le bœuf sur la plage avec votre guitare acoustique[…]

    C’est quelle plage ?

  • Wow, je découvre ce site grâce au podcast de Pierre Journel. Excellent travail, merci ! Non seulement tout cela est clair et simple, très pédagogique, mais en plus ton français est impeccable, ce qui rend le tout encore plus facile à assimiler. Merci beaucoup ! Je pense que je vais traîner plus d’une fois par ici dans les mois à venir, dans le cadre de mon apprentissage. Jusqu’ici je bouffais surtout des vidéos d’apprentissage américaines.

    Greg, Paris, guitariste amateur

    Allez, puisqu’on me le demande avec tant d’insistance : Squier Stratocaster japonaise de 1989, Framus LP-S360 (imitation Les Paul noire) de 1974, Danelectro 59 Pro, Framus accoustique de 1974, Teisco « Sterling » de 1965 (en parfait état !). Tout ça pour passer mon temps, en ce moment, sur une Epiphone Invader modifiée (mécaniques et le micro changés), petite guitare toute simple et « bas de gamme » mais diablement agréable à jouer.

  • Alexis dit :

    Bienvenue à toi Grégory et à ta belle collection de guitares !

  • Elepa dit :

    Hello Alexis
    Comme tu le sais je trouve plein de choses excellentes sur GSG, mais là… permets-moi de trouver ça indigeste; disons que ça reste un peu beaucoup théorique (les intervalles..) et qu’une fois qu’on a dit que la POSITION 1 d’une penta mineure est la POSITION 5 d’une majeure, ben…

    J’ai une manière beaucoup plus simple et intuitive pour apprendre à mes élèves le rapport entre accord maj/penta maj/accord min rel/penta min rel.
    Je vais essayer de te la livrer mais sans diagramme d’accord ça va pas être ultra-pratique..
    1. tu fais un accord majeur sur les cordes sol si mi => 3 positions possibles :
    xxx553 (C)
    ou xxx433 (G)
    ou xxx232 (D)
    2. tu trouves immédiatement parce que tu les as bossés avant les accords relatifs mineurs les plus proches de ces positions :
    xxx555 (Am)
    ou xxx453 (Em)
    ou xxx432 (Bm)
    3. tu as accès immédiatement pour chaque accord à 2 positions penta majeures et 2 positions penta mineures relatives.

    JE RESUME :pour chaque accord mineur tu connais déjà les penta mineures correspondantes (idéalement c’est comme ça qu’on les apprend=1 accord /1 gamme/2 positions)
    Tu apprends chaque couple MAJ/min relative dans les 3 positions sur les 3 cordes aigues
    Tu peux te servir des mêmes gammes penta SANS JAMAIS oublier de savoir où est ta TONIQUE de ta gamme/FONDAMENTALE de ton accord (sinon ça n’a aucun sens si tu ne sais pas te situer un minimum)

    Je ne sais pas si c’est très clair mais je l’espère.

  • Elepa dit :

    Et à tous j’insiste sur l’EXCELLENT travail réalisé par Alexis tout au long de ces pages. Une mine d’infos !
    Allez, yeah, j’vais à la plage 🙂

  • Alexis (bis ^^) dit :

    Perso, je trouve ça assez clair. Je suis en train d’apprendre les gammes penta en ce moment (donc je maitrise encore pas bien le concept) mais avec les diagrammes tout devient plus simple. Il suffit de s’affranchir des notes pour ne penser vraiment qu’en intervalle.

    En tout cas, merci pour tes articles, une vraie mine d’infos.

  • Alain dit :

    Salut,

    Et bien là ce que tu m’apprends me rassure car apprendre x gammes et x positions me faisait un peu peur.
    Et là d’un seul coup je m’aperçois que j’en ai 2 fois moins à apprendre ! Ouf !
    Merci beaucoup ! Tu en as d’autres comme cela Alexis ? Je te mets dans mes favoris !

    Alain

  • Regis G. dit :

    Merci pour toutes ces informations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *